Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:13

Or donc, ce lundi 18 mars 2013, nous avions décidé de nous pencher au bord de la Méditerranée et d’aller, à la nage, jusqu’en Corse… Quelle idée lumineuse !

Comme toujours, sans nous concerter, nous avons opté pour le brocciu, décliné de différentes manières.

Mais, pour commencer, Gilles nous a fait goûter quelques tranches de figatellu accompagnées d’un pastis C…(fabriqué en collaboration entre Corse et Marseille) et de Cap Corse (une sorte de quinquina), proposés par Alan.

Je ne vous citerai pas tous les plats car je n’ai pas obtenu toutes les recettes (omerta ???).

Commençons par une Omelette au brocciu que Sabine avait goûtée chez une mamé corse :
Battre vigoureusement au fouet 8 œufs dans une jatte. Ajouter 250g de Brocciu émietté à la fourchette. Mélanger avec douceur avec une maryse pour ne pas casser le fromage. Ajouter de la menthe ciselée. Saler, poivrer.
Mettre de l'huile d'olive à chauffer dans une poêle.
Faire cuire l'omelette et déguster chaud.

 Puis vinrent les Canelloni au brocciu de Marie-Laure :
500 grammes de brocciu (à défaut, un mélange de brousse de vache et de fromage frais de brebis), carrés de pâte à ravioli ou lasagne, 50 grammes de pain rassis trempé dans du lait, 3 œufs, persil et menthe, ail, sauce tomate.
Faire cuire quelques instants les morceaux de pâte à ravioli à l’eau bouillante salée.
Mélanger le fromage avec les herbes hachées avec l'ail, le pain essoré et les œufs battus. Saler et poivrer. En garnir les morceaux de pâte en formant des rouleaux. Les déposer dans un plat huilé. Recouvrir de sauce tomate et parsemer de fromage râpé. Mettre à four chaud pendant 15 à 20 minutes.

Les curés n’avaient qu’à bien se tenir car arrivaient les Storzapreti (ou boulettes aux blettes), préparés par la Mirelha. Ce mot signifié « étouffe-curés » car ce plat était servi le dimanche par les familles qui invitaient le curé à leur table. Ceux-ci en étaient tellement friands qu'ils en mangeaient jusqu'à s'étouffer :
1 kg de blettes (uniquement le vert, pas les côtes) / 500 g de Brocciu frais (ou à défaut de Ricotta) / 2 œufs / 4 branches de menthe ciselées / 100g de râpé (ou de tome corse) / sel, poivre, farine / marjolaine (facultatif) / de la sauce tomate.
Faire cuire le vert des blettes à l'eau salée.
Bien les égoutter (au besoin dans un torchon). Les hacher finement.
Écraser le Brocciu à la fourchette, ajouter les œufs battus, la menthe, les blettes, la moitié du râpé. Mélanger.
Porter de l'eau à ébullition (on peut utiliser du bouillon de volaille).
Former des boulettes (de la taille d'un œuf), les fariner, les plonger dans l'eau bouillante. Les sortir dès qu'elles remontent à la surface.
Les égoutter sur un torchon (ou papier absorbant).
Les ranger dans un plat à four. Napper de sauce tomate. Saupoudrer de marjolaine écrasée, puis du reste de râpé (ou de tome corse). Faire gratiner. 

Suivirent quelques tartes au fromage (lequel ?) et à la menthe…

Et, pour finir, un Flan à la châtaigne de Patricia :
4 œufs / 150 g de farine de châtaigne / 1 litre de lait / 200 g de sucre / 1 gousse de vanille
Versez ¾ de litre de lait dans une casserole avec la gousse de vanille fendue. Portez à ébullition.
Pendant ce temps, mélanger le ¼ de litre de lait restant avec la farine.
Dans un autre saladier, mélangez les œufs et le sucre jusqu’à obtention d’une mousse.
Enlever la gousse du lait bouillant. Verser ce lait chaud sur le mélange lait/farine. Remettre le tout sur feu doux environ 10 mn en remuant constamment. La préparation s’épaissit.
Préchauffez le four à 200°.
Mélanger le lait avec le mélange œufs/sucre.
Versez le tout dans un plat allant au four. Placez ce plat dans un bain-marie et faites cuire environ 40 mn. Quand le flan est bien doré, sortez-le, et laissez-le tiédir avant de le placer au réfrigérateur.
Ce flan se savoure froid.

Nous avons terminé avec un petit (tout petit) verre de Limoncello (pas corse mais italien) tout à fait délicieux !

Prochain rendez-vous le lundi 8 avril à 18h30,
à la cantine scolaire de Ventenac-Cabardès.
Apportez vos couverts (la vaisselle sera plus rapide)
pour décliner le poisson sous toutes ses formes !

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 10:49

À Pexiora, dans l’Aude, entre Castelnaudary et Carcassonne,

se tiendra, comme chaque année,

le Salon " Tissus et lin en Pays d’Aude "

les 22, 23 et 24 février 2013.

 affiche-salon-pexiora.JPG

Ne le manquez pas, vous le regretteriez

et il vous faudrait attendre encore un an pour y venir !

Le site se trouve dans mes favoris (à droite)

 

Alors, à très vite à Pexiora…

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 15:52

Or donc, nous étions une quinzaine de joyeux drilles, plus des visiteurs de Montauban qui nous ont interwievés, filmés et qui ont quand même tasté avec nous... Tout cela pour sacrifier au rituel hivernal : déguster des truffes sans cuisson et vite préparées !

Voici les plats dégustés :

 

Beurre truffé

Prendre du beurre demi-sel à la température de la pièce et y ajouter la quantité souhaitée de truffe hachée finement. Former des rouleaux dans du papier film, entreposer au réfrigérateur. On peut congeler ce beurre.

 

Foie gras truffé

Il vous faut un foie de canard déveiné et dégorgé pendant quelques heures dans de l’eau froide salée.

Le sécher puis le couper en morceaux que vous mettez dans votre mixeur, ajoutez la quantité de sel et de poivre souhaitée (« a vista de nas » pour ce qui me concerne !). Mixer pour obtenir une purée homogène. Ajoutez la truffe hachée (toujours pareil ; ce que vous aimez !) et un peu d’Armagnac. Mixez encore quelques instants et formez vos rouleaux comme pour le beurre. Conservez au congélateur.

 

Tòstas (c’est des « toasts ») au lardo di Colonnata

Procurez-vous de ce délicieux Lard produit à Colonnata et conservé dans des auges de marbre de Carrare ; c’est très chic et surtout très bon !! Allez donc voir par là : http://www.vacanzeinversilia.com/fra/colonnata.php

Le nôtre était arrivé l'avant-veille, directement de Toscane par des chemins de contrebande ! Mettre le morceau de lard au congélateur (il se tranchera mieux !) et coupez ensuite de très fines tranches. Pendant ce temps, faites griller des tranches de bon pain (en surveillant la cuisson, car elles sautent quand elles sont rôties !). Une fois les tranches bien chaudes, y déposer le lard très fin et saupoudrer de truffe hachée…. On peut aussi passer au four pour mieux faire fondre le lard (avant d'y mettre les truffes).

8lardo   7lardo di Colonnata

Calissons de brandade de morue sans purée mais truffée

Pour 14 personnes

1kg400 de morue 
/ 5 dl de lait
 / 25 cl d'huile d'olive
/ 20 cl de crème
/ Sel et poivre /
50g de truffes (ou plus)

Après avoir fait tremper la morue  pour la dessaler dans un grand récipient rempli d'eau que l'on renouvelle régulièrement durant environ 24 heures, la pocher dans du lait, jusqu'à frémissement.

Enlever les arêtes de la morue et l'effilocher une fois cuite.

La piler en alternant huile et crème.

Assaisonner. Ajouter la truffe râpée au moment de servir .

Découper à l'emporte-pièce (en forme de calisson) des socles de pomme de terre vapeur et y déposer de la brandade ; on peut servir froid ou chaud.

1brandade.JPG  2brandade.JPG

3brandade.JPG                           4brandade.JPG

 

Salade de doucette/mâche et endives

Il fallait un peu d'herbe pour faire descendre toute ces truffes ! Mais nous n'avons pas dérogé à la règle : l'huile (pas de vinaigre avec les truffes) était... truffée !

10salade.JPG

 

Brie truffé

La veille, truffer un pot de mascarpone. Le lendemain, ouvrir en deux des triangles de bon Brie et les tartiner généreusement de votre mixture truffée. Enfermer les morceaux de fromage dans du papier alu et conserver à la température de la pièce. Savourez… Ça va ?

11Brie.JPG

Fondants au chocolat à la truffe

Pour 14 personnes

œufs : 7 / sucre semoule : 256g / chocolat noir : 210g / beurre doux : 198g / farine : 82g / truffe noire : 70g

Deux jours avant, mettre la truffe et les oeufs dans le même récipient.

Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre.

Laver et brosser la truffe, puis la couper en 14 éclats.

Blanchir les oeufs et le sucre au batteur jusqu'à obtenir une mousse compacte. Ajouter à votre convenance de la truffe hachée.

Préchauffer le four à 200 °C.

À la main, ajouter le chocolat, puis délicatement la farine. Verser l'appareil à fondant jusqu'aux 3/4 des moules, insérer un éclat de truffe fraîche et enfourner à 200 °C pendant 10 min.
À déguster chaud ou froid.

12fondants.JPG 

 

Le dimanche 27 janvier, au cours de la matinée des Ampélofolies du Cabardès, se tenait

un concours de recettes truffées auquel ont participé deux de nos amies de l'atelier : Sabine et Anne-Marie

qui se sont classées respectivement deuxième et troisième,

mais pour nous elles étaient premières toutes les deux !

sabine.JPG           anne-marie2.JPG

En conclusion d'une bonne rédaction de quand on était petit : ce furent deux belles journées !

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 16:25

À peine si j'ose vous dire que le prochain rendez-vous est

VRAIMENT

LE LUNDI 11 FÉVRIER !!!

Les dates et moi n'ont jamais fait bon ménage

et ça n'est pas près de s'arranger...

Mille excuses pour ces communiqués intempestifs !!!

Demain, j'envoie le compte-rendu de l'atelier truffes que nous avons vécu

samedi 26 janvier en prélude aux Ampélofolies du Cabardès.

Allez, à demain / a deman !

 

La Mirelha

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 08:42

Prochain rendez-vous le lundi 18 février,

18h30 à la cantine de Ventenac-Cabardès pour les truffes !

 

Et non pas le 11 février comme annoncé précédemment...

La Mirelha

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 15:34

Or donc, « avec la garbure, ça carbure » ! Et c’est vrai, ça a carburé à fond, ce lundi soir du 14 janvier ! Une pensée pour une amie alsacienne partie « s’exiler » dans la Bigorre profonde et pour le cochon qui nous a bien aidés (même si nous n’avions pas la photo du dit cochon dédicacée, comme le recommande Jan de Nadau, chanteur du groupe Nadau justement). (les photos, à droite : "Garbura")

Nous avons commencé par la « tarte aux amandes de vignes » selon l’auteure occitane (et chanteuse) Marie Rouanet, car il fallait qu’elle refroidisse (la tarte, bien sûr).
Je vous donne donc la méthode de Marie :

« Jouez, tout en décortiquant une livre d'amandes à coque fine. Réservez-en une poignée.
Pilez les autres grossièrement. Mélangez morceaux et poudre d'amandes avec un volume égal de sucre et un volume égal de crème fraîche. Remuez bien pour obtenir un mélange crémeux.
Il y a quelques heures, vous avez fait votre pâte feuilletée. Coupez-la en deux morceaux. L'un sera étalé pour être le dessous de la tarte, dans lequel on verse le mélange crème-sucre-amandes. Laissez-le dépasser largement du moule. L'autre servira pour le dessus.
Vous souderez d'un peu d'eau fraîche le fond du couvercle.
Entre les deux, vous aurez réparti régulièrement la crème aux amandes. 
Décorez alors le dessus. Faites de petites encoches de la pointe d'une paire de ciseaux, les trous seront ouverts. De la pointe d'un couteau émoussé - juste d'un trait, sans trouer - dessinez feuilles et fleurs, dessinez le ciel, l'arche de Noé, un jardin potager, le fond de la mer, écrivez un poème ou « je vous aime ». Laissez parler votre imagination.
Puis battez vigoureusement un jaune d'œuf et deux cuillerées de lait. Badigeonnez-en votre chef-d'œuvre. Il a l'air de s'effacer... Erreur ! La cuisson, en soulevant la pâte, va le recréer, le restituer doré et croustillant.
Quant à l'intérieur, une fois cuit, il tient de la nougatine, du caramel, du bonbon maison.
Quand un mets était particulièrement succulent, mon père déclarait : « On dirait qu'un lapin te lèche l'âme ».
Essayez. C'est tout à fait ça. »

Nous avons dessiné…une croix occitane dessus, bien sûr !

Puis nous sommes passés à la réalisation de la garbure. Voici ce qu’il vous faut :

un talon de jambon d’environ 500 gr un peu rance / 10 grains de poivre / 2 oignons piqués de 4 clous de girofle / 2 branches de céleri branche /1 branche de thym / 1 feuille de laurier / 1 chou / 10 carottes / 6 navets / 3 beaux poireaux / 8 pommes de terre / 250g de haricots lingot / 8 morceaux de confit de canard / une dizaine de saucissons de couenne

En premier, il faut s’occuper du chou - dont on ôte les côtes dures - que l’on détaille et que l’on fait blanchir quelques minutes. Ensuite, on pèle, on détaille, on fait fondre la graisse du confit pour faire roussir les oignons et les saucissons de couenne que l’on défait pour les mêler à la soupe.

Tous les légumes sont prêts : direction la marmite où ils rejoignent les oignons et la chair des saucissons de couenne. On fait un peu revenir puis on couvre d’eau froide, en ajoutant sel et poivre à votre convenance.

Deux heures après (nous avons attendu moins longtemps, car la faim tenaillait nos estomacs), on sert dans des assiettes creuses ; normalement on place des tranches fines de bon pain sec dans les assiettes que l’on arrose de bouillon : cela s’appelle « tremper la soupe », la « soupe » étant la tranche de pain à l’origine.

Deux assiettes de soupe plus tard, nous avons sacrifié les galettes et nous sommes donné rendez-vous pour le lundi 18 février qui nous verra sacrifier au rituel truffé de l’hiver !

Rappelez-vous que dimanche 27 janvier, vous devez venir à Moussoulens pour la journée de fête autour des vins et de la truffe du Cabardès. 

Rappel des rendez-vous à venir :

- lundi 11 février 2013 : Diamant noir : la truffe

- lundi 18 mars 2013 (attention : date modifiée en raison de l’ouverture
de la quinzaine Fasètz la Lenga le 11 mars) : De Bastia a Aiacciu : la cuisine corse

- lundi 8 avril 2013 : À la pêche : le poisson

- lundi 13 mai 2013 : Au jardin : les légumes de saison

- lundi 3 juin 2013 : Soirée Bilan et perspectives : les brochettes
Rendez-vous à 18h30, à la Cantine scolaire.

 

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 18:20

Une avalanche de petits plats ont agrémenté ce « fast ressopet », réveillon rapide ! Jugez plutôt (et tout n’y est pas !).

Mais je laisse d’abord la parole à Sabine qui a répertorié tout ce que nous avons dégusté : Dominique et Janine ont préparé une soupe de champagne, un velouté de betterave au basilic avec des chips de parmesan, des verrines de saumon fumé aux pommes ; Florence, Amélie et Anne-Marie, des croissants de saumon au fromage ail et fines herbes ; Andrée, des brochettes de foie gras au raisin blanc, des roses des sables ; Michèle et Michel, des frites de butternut, un délice d’avocat ; Marie-Laure, des verrines de saumon aux crevettes ; Mireille, de fausses gaufres sauce mornay, des croque-monsieur au culatello et beurre truffé à la truffe d’été ; Éliane, des brochettes crevettes-mangue au miel ; Pierrette, des verrines de betterave au chèvre, des verrines crevettes avocat, des truffes au chocolat, des mendiants ; Michel P, du chicon-guacamole-jambon cru-balsamique ; Éric, des toasts rapides saveurs ; Alan, un iranjat de lady Clémentine ; Patricia, du chèvre à la poire ; Anne-Marie la conquoise, des toasts anchois gruyère, des minis brochettes de noix de saint jacques au chorizo, une multitude de délicieux bonbons de Noël ; Sabine, des muffins au saumon et aux poireaux, des chocolats garnis ; Sylvie, un cocktail aphrodisiaque litchis gingembre, une bûche crème au beurre.

Et voici quelques-unes des recettes :

Éliane : brochettes crevettes-mangue au miel
(pour 10 personnes) : 1 mangue / 20 crevettes / 1 gousse d'ail / miel ou sirop d'érable / huile d'olive / sel et poivre 5 baies / paprika et piment de Cayenne
Décortiquer les crevettes et les inciser dans le dos (pour le joli effet créé à la cuisson).
Les faire revenir à l'huile d'olive en ajoutant l'ail haché, le sel et le poivre et en fin de cuisson le paprika et le piment de Cayenne en poudre.
Retirer les crevettes et mettre les gros dés de mangue dans la sauteuse quelques minutes avec du sirop d'érable. Couvrir si la mangue est ferme.
Piquer sur un cure-dent un morceau de mangue avec une crevette et servir peu après.

--------

Sabine : Muffins au saumon et aux poireaux
Pour 6 muffins : 100g de saumon fumé / 1 blanc de poireau / 2 c. à. soupe de ciboulette ciselée / 50g de gruyère râpé / 2 œufs entiers / 75g de farine / ½ sachet de levure / 6,5 cl de lait / 4 cl d’huile de tournesol / 1 c. à. soupe d’huile d’olive / sel et poivre du moulin
Préchauffer le four à 180°C (th. 6).
Faites chauffer le lait.
Dans un saladier, mélangez les œufs à la farine et à la levure. Versez petit à petit l’huile puis le lait chaud. Incorporer le gruyère et la ciboulette.
Émincez le blanc de poireau. Dans une sauteuse, faites-le revenir dans l’huile d’olive pendant environ 15 minutes à feu doux. Salez et poivrez.
Coupez le saumon fumé en petits morceaux. Incorporez-les à la pâte avec le poireau.
Versez le tout dans des moules à muffin et mettez au four pendant 25 minutes.
Laissez refroidir et démoulez.

Encore Sabine : Bonbons au chocolat garnis
Pour 24 chocolats noirs et 24 chocolats au lait
150g de chocolat noir / 50g de raisins secs macérés dans du rhum / 150g de chocolat au lait / 50g de gavottes écrasées
Faites fondre séparément les deux chocolats, soit au micro-ondes, soit au bain marie. Les mélanger vigoureusement afin de rendre le chocolat bien lisse.
Remplir les moules à chocolat à moitié.
Ajoutez la garniture choisie.
Complétez avec le chocolat restant. Tapotez les moules afin de bien répartir le chocolat dans les alvéoles. Laissez refroidir au moins 2 heures au réfrigérateur. Démoulez et dégustez.

--------

Alan : Iranjat de Lady Clementine
Al sègle 18, a Pesenàs, se venguèt installar lo Vice-Rei de las Índias, Lord Clive, que menèt la recèpta del famós pastís dit de Pesenàs.
Çò que se sap mens, es que son esposa indiana Lady Clementine foguèt a l’origina de l’Iranjat, un dessèrt a basa d’irange.
Per gardar sa pèl color de coire, passava l’estiu a manjar d’albricòts e de persègas. Mas, un còp l’ivèrn vengut…
Alara, metèt a trempar còstas d’irange dins de Muscat de Sant-Joan de Menerbés. Per combatre l’aciditat dels iranges ajustèt un pauc de sucre e tanben unas fuèlhas de menta, que li rapelavan lo tè a la menta de son enfància. Per balhar melhor gost a  la preparacion, rajustava d’Armanhac al Muscat, en omenatge a las vinhas del país de rasims passarilhats. Aquela preparacion prenguèt dins la contrada lo nom d’Iranjat de Lady Clementine.
Quand la produccion de clementinas se desvolopèt en Corsega  a la debuta del sègle 20, lo Sendicat de promocion de la frucha s’emparèt de la recèpta e mesclèt mitat-iranges mitat-clementinas. Unes elements mai radicals optèron per una version Iranjat amb clementinas solas. Atal, per una question d’omonimia, perdurèt fins a uèi la recèpta de l’Iranjat de Lady Clementine.
Nòstra preparacion d’aqueste diluns  se faguèt amb 4 iranges valencians non-tractats, sièis clementinas biò de Corsega, un brave punhat de rasims de Corinta, de Muscat de Nadal de Sant-Joan, una brava rajada d’Armanhac, sucre ros, fuèlhas de menta. Es aconselhat de daissar la preparacion confir una mièja-jornada al fresc. De crocants de sant-Paul de Fenolhet son un bon acompanhament de l’Iranjat (de manjar coma tal o de trempar dins lo chuc).

Pour l’iranjat de Lady Clementine, il vous faut : un saladier, des oranges, des clémentines, des raisins secs, du muscat, de l’armagnac, des feuilles de menthe, du sucre roux ; des croquants de St-Paul de Fenouillet pour accompagner. Et vous préparez à votre idée !

--------

Mirelha : Croque-monsieur au beurre truffé (truffe d’été) et « culatello » (ce n’est pas un gros mot mais un délicieux jambon italien)
Tartiner des tranches de pain de mie avec du beurre (extérieur) puis l’intérieur avec un peu de beurre truffé, y déposer une fine tranche de jambon « culatello » ou autre. Faire chauffer l’appareil à croque et faire cuire 4 ou 5 minutes.
Mini fausses gaufres : pâte feuilletée rectangulaire, sauce béchamel aux champignons ou tout autre purée de légumes… Tapenade aussi bien sûr.
Découper la pâte aux dimensions du gaufrier, les tartiner (intérieur) de la farce choisie, refermer et souder en pinçant les bords. Faire cuire de 3 à 4 minutes.

--------

Jeannine et Dominique : Verrines saumon, pommes
Pour une dizaine de verrines environ 
400 gr de saumon fumé / 1 pomme pink  lady ou verte granny smith / 5 cuillères à soupe de jus de citron / 3 cuillères à soupe d'huile d'olive / du poivre / de l'aneth
Couper le saumon et la pomme en petits dés.  Arroser les dés de saumon et de pomme de jus de citron et d'huile d'olive. Poivrer, ajouter quelques brins d'aneth ciselés.
Après avoir mélangé délicatement ces ingrédients, les répartir dans de petites verrines. Mettre au frais au moins une heure à l'avance.

Soupe de champagne (avec Dominique)
Pour un litre de champagne
une louche de Cointreau / une louche de sucre de canne / une louche de jus de citron vert ou Pulco.
Mettre dans une coupe à punch, le Cointreau, le sucre de canne et le jus de citron, réserver au frais. Mettre la bouteille de champagne au réfrigérateur.
Au moment de la dégustation , ajouter la bouteille de champagne à la préparation. Servir très, très frais ce mélange à la louche. 

--------

 Rendez-vous le lundi 14 janvier, 18h30,
au restaurant scolaire de Ventenac-Cabardès pour réaliser ensemble
une superbe Garbure (soupe gasconne) et une galette des Rois.

N'apportez rien si ce n'est votre envie de peler, couper, laver, dépecer
et enfin savourer ! Il y aura du travail pour tout le monde...
À la fin, on partagera les frais ! 

 

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 18:56

Menèrba

Bèla e resistenta coma la figuièra de Menèrba, es l'annada a venir que vos desiri !

Belle et résistante comme le figuier de Minerve, c'est l'année à venir que je vous souhaite !

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 13:47

Nous avons donc cuisiné un déluge de châtaignes et de champignons !!

Mirelha : Pâté de champignons

300g de girolles / 300g de cèpes / 300 g de chanterelles / 300g d’échalotes / 500g d’oignons / 500g de pain de seigle / 100g de levure maltée (en magasin bio) / 1 litre de lait (ici du « lait de châtaignes » bio) / sel et poivre / huile d’olive et de noix / herbes du jardin / quelques baies roses
Faire tremper le pain de seigle coupé en morceaux dans le lait.
Nettoyer tous les champignons. Pendant ce temps, faire revenir doucement à l’huile d’olive les oignons et les échalotes finement émincés ; rajouter les champignons, les faire bien revenir.
Quand tout est bien doré, ajouter le pain et le lait, saler, poivrer et n’oubliez pas les herbes (laurier, thym, sarriette…). Laisser s’évaporer le lait, mixer, la pâte doit être épaisse, terminer en ajoutant la levure maltée.
Remplir vos terrines, arroser d’huile d’olive ou de noix et mettre au four (180°) pour 45 minutes.
Servir froid sur des tartines grillées, aillées au pas.

Champignons crus farcis

Des champignons de « Paris » / de la ricotta / des tomates séchées à l’huile / des herbes / de la roquette / sel et poivre
Équeuter les champignons. Hacher ensemble les queues, les tomates, la roquette et les herbes. Saler et poivrer. Mélanger à la ricotta.
Farcir les chapeaux avec ce mélange ; garder au frais.

--------

Marie-Laure : Charlotte à la crème de marrons

Garnir le fond et les côtés d’un moule à charlotte de biscuits à la cuiller trempés dans un mélange tiède d’eau, de sucre et de rhum. Alterner des couches de crème de marrons (Faugier) et de biscuits trempés dans le mélange précédent jusqu’en haut du moule. Terminer par une couche de biscuits. Fermer le moule et mettre au réfrigérateur pour 24 h avec un poids dessus.
Servir avec une crème anglaise.

--------

Sabine : Crème de châtaigne

Ingrédients pour 6 personnes : 1 filet de poulet / 300g de châtaignes au naturel / 1 oignon, 2 cubes de bouillon de volaille / 1l d’eau / 25cl de crème liquide / 2 cuillères à soupe de cognac / 1 cuillère à soupe d’huile d’olive / 20g de beurre / Sel et poivre du moulin.
Épluchez et émincez l’oignon. Coupez le filet en morceaux. Dans un faitout, faites dorer la volaille dans l’huile et le beurre à feu vif pendant 5 minutes. Ajoutez l’oignon et les châtaignes, puis laisser revenir à feu moyen pendant 5 minutes. Salez légèrement et poivrez.
Versez le cognac en grattant bien le fond du faitout.
Ajoutez la crème, l’eau et les cubes de bouillon. Portez à ébullition, mélangez et laissez mijoter, sans couvrir et à feu doux, pendant 20 minutes.
Mettez le tout dans un mixer blender et mixer pendant 30 secondes.
Filtrez la crème dans une passoire fine.
Goûtez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

--------

Anne-Marie : Champignons au boursin

Remplir des champignons de Paris frais avec du bousin ail et fines herbes à l'aide d'une cuillère à café (ne pas les choisir trop gros).
Empaqueter de 2 tranches de poitrine fines, retenir avec une pique.
Cuire 20mn environ un verre de bouillon maggi au fond du plat.

--------

Éric :Champignons farcis aux marrons

500g de farci déjà prêt (marque sud de France) / 500g de marrons entiers en conserve / du pain sec trempé dans l'eau / 3 œufs / sel, poivre / 20 champignons frais (moyens ou gros).

Mettre le farci dans un saladier. Rajouter les oeufs, le pain. Mélanger avec les mains.
Écraser les marrons avec une fourchette et les joindre au mélange.
Préchauffer son four à 220 degrés.
Évider les champignons (garder éventuellement les queues et les joindre à la farce mais perso je ne l'ai pas fait).
Farcir les champignons généreusement.
Mettre au four 25 minutes minimum en surveillant, pour que les champignons soient dorés.

--------

Michelle : marrons glacés (façon Michel)

pour 6 personnes : 250g de marrons au sirop / 250 g de sucre glace / 2 cl d'eau / 1 cuillèreà soupe de cognac.
Égoutter les marrons au sirop, prélever 2,5cl de sirop.
Déposer les marrons sur une grille à pâtisserie, laisser égoutter 1 heure, préchauffer le four à 210° (7), mélanger à froid dans un grand bol le sucre glace avec le sirop, l'eau et le cognac.
Déposer les marrons dans le four pendant quatre minutes puis les sortir du four et les ranger à nouveau sur la grille.
Plonger les marrons un à un dans le glaçage, les retirer délicatement à l'aide d'une fourchette, les placer sur la grille ; poser la grille sur une lèchefrite et mettre à feu doux (th3) pendant trois à quatre minutes ; laisser refroidir.

Michel n'a pas acheté de marrons au sirop : Il a ramassé les marrons avec ses petites mimines, ensuite il a fendu les marrons, il les a fait bouillir pendant une heure. Quand ils sont froids, il faut les peler avec délicatesse (et avec un esclafa-castanhas, voir photo album "castanhas").
Dans ce cas, il a recouvert chaque marron, d’une 2ème couche de glaçage (au pinceau), 30mn après la 1ère couche, il a recommencé une troisième fois, 30 mn plus tard.

--------

Amélie (alias Cécile !) : sablés à la farine châtaignes (recette du boulanger de Castans)

600g de farine de châtaignes / 400 g de farine de blé / 4 œufs / 400 g de beurre / 400 g de sucre.

Mélanger le sucre et les œufs. Quand le mélange blanchit, ajouter le beurre et les farines. Découper diverses formes. Mettre au four th 6-7 pour 10 minutes. 

-------- 

Lundi 10 décembre, nous allons nous retrouver pour un "fast-ressopet"

c'est-à-dire un réveillon rapidement préparé mais délicieux ! À vos idées et à Lundi !

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 09:50

Temps de vendanges, temps de raisins...

Eric : Panna Cotta Rhum Raisins
Pour 4 personnes
60 g de crème fraîche (plutôt semi épaisse) et vous pouvez prendre de la crème entiere comme plus légère, selon les goûts / 80g de sucre en poudre (moi j'avais mis stévia liquide 1 cuillère à café) / 1 gousse de vanille / 3 feuilles de gélatine (j'avais mis 1/2 sachet d'agar agar) / Coulis Caramel Rhum Vahiné / Des raisins de corinthe (assez pour en tapisser le fond de vos ramequins) / Du rhum

Mélangez la crème et le sucre et la gousse de vanille (fendue en deux) dans une casserole, monter en température mais pas trop fort pour ne pas que ça accroche. À frémissement, retirer tout de suite du feu.  Ajouter la gélatine (que vous aurez au préalable trempée dans de l'eau froide pendant 5 mn pour la faire ramollir et que vous aurez essorée avec de l'essuie-tout). Mélangez bien, pour que les feuilles se dissolvent complètement.
À côté, vous aurez fait tremper les raisins dans du rhum.
Une fois qu'ils sont bien imbibés, vous les égouttez et en tapissez le fond de vos ramequins (sans qu'il n’y en ait trop). Vous ajoutez la crème.
Vous mettez au frigo pendant 4 heures minimum (une nuit au mieux) Au moment de servir, vous ajoutez le nappage caramel rhum, soit en nappage sur vos panna cotta démoulées soit en laissant les crèmes dans vos ramequins.
Bonne dégustation ;-)

----------------

Jeanine : Moelleux aux deux raisins
100 g de farine / 100 g de poudre de noisette / 250 g de raisins blancs / 250 g de raisins noirs (muscat) / 4 œufs / 110 g de beurre / 120 g de sucre de canne / la moitié d’un sachet de levure / vin banuyls

Laver le raisin, détacher les grains, les couper en deux pour enlever les pépins.
Mettre les grains de raisin dans un saladier et les arroser de banuyls. Laisser macérer ½ h.
Fouetter les jaunes d’œufs dans un saladier avec le sucre. Ajouter le beurre fondu, la farine, la poudre de noisette et la levure. Bien mélanger.
Monter les blancs en neige et les incorporer à la préparation puis ajouter les grains de raisins avec le banyuls.
Verser la préparation dans un moule beurré. Saupoudrer  de sucre de canne.
Cuire 45 mn au four préchauffé à 180 °.
Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace

----------------

Michèle : une tarte au fromage blanc, raisins secs et citron
Pour 6 à 8 pers
Faire une pâte brisée (pour un moule à manqué de 23cm de diamètre, environ 4 cm de hauteur) 400g de fromage blanc / 250g de crème fraîche épaisse / 3 œufs / 100g sucre fin  / 1 sachet de sucre vanillé / 20g de farine / 100 g de raisins secs / 1 citron non traité / 1 pincée sel

Faire tremper les raisins longtemps à l'avance , dans du kirsh (ou tout autre alcool)  c'est mieux que dans l'eau chaude (n'est ce pas!!! )
Préchauffer le four à 200°  (6)
Disposer dans une jatte le fromage blanc avec le sucre, le citron râpé; sel, la farine, la crème fraîche, les œufs entiers, les raisins et le sucre vanillé
Battez cette préparation au fouet.
Beurrer et fariner un moule à manqué, y étaler la pâte brisée  et garnir le moule avec la préparation.
Enfourner pendant 45mn à 50mn en surveillant la fin de cuisson.
Retirer la pâte du four.

Pour obtenir une pâte bien lisse et pour éviter que le fromage s'affaisse, retourner la tarte sur une grille, surface au-dessous, fond de tarte au-dessus et la laisser refroidir ainsi à l'envers.
Quand elle est froide, la retourner (bien sûr) et la saupoudrer de sucre glace (la surface de la tarte peut se fendiller au cours de la cuisson,  c'est normal!!).

----------------

Michel : Pâté de sanglier aux raisins
----------------
Andrée : brochettes de foie gras aux raisins
----------------
Marie-Laure : raisins et oignons (accompagnement de couscous)
---------------- 

Anne-Marie et Mirelha : raisins au chèvre frais et pistaches
Mélanger du chèvre frais avec un peu de piment d’Espelette, former une boule en enrobant chaue grain de ce mélange, laisser durcir au frigo ; rouler ces boules dans des pistaches ou des noisettes hachées, servir coup en deux.
----------------
Alan : Cantal aux raisins
Couper des cubes de cantal et les piquer avec un raisin sur une brochette.

Et d’autres que vous ne verrez qu’en photos dans l'album nommé "Rasims" (colonne de droite) …

Rendez-vous le lundi 19 novembre à 18h30 à Ventenac-Cabardès : champignons et châtaignes

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article

Présentation / Presentacion

  • : Le blog de Mirelha
  • Le blog de Mirelha
  • : Blog bilingue occitan-français abordant les thèmes de la cuisine, du point compté, de l'Occitanie en général...
  • Contact

Recherche / Recèrca

Albums Photos De L'atelier