Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 15:26

Alors, le 14 mars, à notre atelier-cuisine de Ventenac-Cabardès, nous avons essayé d'imiter la grande prêtresse de la cuisine catalane, Eliane Thibaut-Comelade.

Alan nous a régalés de quelques extraits de son dernier livre : La CUISINE CATALANE 300 recettes d'hier et d'aujourd'hui (Édition 2015 aux Editions del Trabucaire). Son site : http://www.eliane-comelade.com/index.htm

Pour l'apéritif, des banyuls et autres muscats ont joué leur rôle : ouvrir l'appétit ! L'omelette paysanne de Monique a commencé à nous ravir : quelques pommes de terre finement émincées, cuites à l'étouffée à la poêle, à mi-cuisson rajouter des oignons rouges émincés puis arroser avec des œufs battus et cuire comme une omelette. Pour la tourner, on peut utiliser un « tomba troite » qui signifie, « tourne omelette ».

En entrée, nous avons choisi LA salade emblématique catalane : l'escalivade. Ce nom vient du catalan « escalivar » qui signifie « griller ».
Donc, après avoir lavé les aubergines, courgettes et tomates, nous les avons passées à la mandoline ainsi que des oignons. Puis tout ce petit monde est allé se faire griller sur la plancha que nous avions apportée dans ce but. Une fois les légumes cuits, ils sont rassemblés dans un saladier, assaisonnés et relevés d'un peu de vinaigre et d'huile d'olive. Ce plat se consomme tiède ou froid. C'est un plat d'été, saison de ces légumes, mais nous avons anticipé, bien que ce ne soit pas dans nos habitudes.

Cosina catalana / cuisine catalaneCosina catalana / cuisine catalaneCosina catalana / cuisine catalane

Le plat de résistance choisi, c'est aussi un plat très apprécié des catalans : les « boles de picolat ».
Un peu de culture : en catalan, « picolat » signifie « haché ». C'est donc avec de la viande hachée et de la chair à saucisse qu'elles se préparent, ces « boles », plus ou moins grosses selon l'appétit des convives.
On y a ajouté des œufs battus, du sel, du poivre, un peu de farine pour qu'elles « se tiennent bien ».
On fait roussir ces « boles » et on les réserve au chaud.
La sauce obligatoire se nomme « sofregit » et est composée de tomates écrasées, d'ail, de persil que l'on fait roussir dans la même poêle, puis il faut rajouter un peu de farine, de l'eau et du vin blanc et enfin des olives vertes dénoyautées. Laissons mijoter un bon quart d'heure, rajouter les « boles » et laisser cuire pendant encore un quart d'heure.

Cosina catalana / cuisine catalaneCosina catalana / cuisine catalaneCosina catalana / cuisine catalane

Juste le temps de préparer un dessert typiquement catalan : le mèl i mató. Le fromage blanc de chèvre avait été préparé « maison » avec un lait de chèvre bio additionné de présure en poudre et de zestes de citron. Il a attendu 3 jours pour être bien égoutté. Ensuite, on le présente comme on veut arrosé de miel.

Cosina catalana / cuisine catalaneCosina catalana / cuisine catalane

D'autres douceurs nous attendaient, toutes catalanes : un bras de gitan (génoise roulée parfumée à la chartreuse et tapissé d'une crème pâtissière) « tatoué » au fer rouge ! LE flan fait avec les œufs des poules Paulette, un grand classique dont nous ne nous lassons pas, un gâteau tout fleuri et les incontournables « rousquilles » blanches.

Cosina catalana / cuisine catalane
Cosina catalana / cuisine catalane
Cosina catalana / cuisine catalane

Le prochain atelier aura lieu le lundi 11 avril, même lieu, même heure avec pour th ème : pique-nique et bento !

Les autres ateliers auront lieu le 9 mai et le 20 juin, qu'on se le dise !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Mirelha
commenter cet article

commentaires

L'Alan 24/04/2016 14:55

Et un nouveau livre d'Éliane Comelade :
Plusieurs fois vingt ans, seule et llaminera (laminera = gourmande)
Auteur : Eliane Comelade ; Ed. : Talaia
http://www.editions-talaia.com/fr/memoires_autres/plusieurs-fois-20-ans-seule-et-llaminera/
Format : 14,5 x 21 cm – 80 p. : 12 € TTC France
ISBN : 978-2-917859-65-0
Gencod : 9782917859650
Gourmande de la vie comme de la cuisine dont elle porte haut les couleurs en terre catalane autour d’une soixantaine d’ouvrages et depuis trente ans des « Ateliers de cuisine catalane d’Ille-sur-Têt », Eliane Comelade nous offre dans son ouvrage, avec malice et délice, pertinence et impertinence, un florilège de souvenirs et de confidences pimentés de recettes subtiles pour… personne seule ! Comme l’écrit Gerard Jacquet dans la postface (…) « Dans ce livre, Eliane Comelade invente une nouvelle forme littéraire : quelque chose qui est à mi-chemin du journal intime et du livre de cuisine. La médiéviste qu’elle est dirait “à mi-chemin du livre d’heures et du llibre del coch” »…
Quatre fois vingt ans certes, mais la passion du savoir et de la transmission toujours chevillée au cœur. Et una llaminera à jamais !

Mirelha 24/04/2016 17:21

Un de mai et un de plus ! Cette femme ne s'arrête jamais de prôner la bonne cuisine catalane !

Sylbroderie 02/04/2016 21:50

Alan a dû se régaler avec ces boles qu'il adore n'est il pas?

Mirelha 03/04/2016 18:21

Tu parles' il s'est régalé un max ! Comme ici, chez les hollandais où il y a aussi des girafes... A dimars !

IEO-Aude 31/03/2016 07:53

Talhièr cosina de Fasètz la Lenga en Cabardés :
http://fasetz-la-lenga-en-cabardes.over-blog.com/2016/03/lo-talhier-cosina-de-la-quinzenada.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

estada michèle 28/03/2016 09:36

Ah! las boles de picoulat de ma mère et surtout de ma grand-mère! C' est une de mes madaleines de Proust. Dans la famille elles faisaient un tabac mais avec une variante par rapport à toi elles y ajoutaient des cèpes secs. Quant à l'escalivade c'est une de mes entrées préférées de l'été j'en ai l'eau à la bouche

Mirelha 28/03/2016 12:04

J'ai juste oublié de dire que nous avions, effectivement, rajouté des cèpes secs réhydratés. Merci, œil de lynx !!!

MiC 27/03/2016 09:57

j'ai l'impression qu'en fait, vous passez votre temps à cuisiner et bâfrer, vous !
bien la crème, même qu'on dirait une crème brûlée, hein ?

Mirelha 27/03/2016 11:53

Non Madame ! Je te ferai dire qu'on travaille ! et puis on se régale après. Eh non; toujours pas de crème brûlée, c'est un flan aux œufs cuit au four !!!

Présentation / Presentacion

  • : Le blog de Mirelha
  • Le blog de Mirelha
  • : Blog bilingue occitan-français abordant les thèmes de la cuisine, du point compté, de l'Occitanie en général...
  • Contact

Recherche / Recèrca

Albums Photos De L'atelier